Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

Société : Intégration, Désintégration

 
Bookmark and Share

 
 
 Société : Intégration, Désintégration |  Theodor W. Adorno
Ecrits sociologiques

Traduit de l'allemand
Préface de : Axel Honneth
 

Genre : Philosophie
Collection : Critique de la politique
 
Grand format  | 400 pages.  | Paru en : Mai 2011  | Prix : 28.00 €

GENCOD : 9782228906531  | I.S.B.N. : 2-228-90653-0
Editions : Payot

 

Selon Herbert Marcuse dans Raison et Révolution, ce qui pour Hegel concernait encore la philosophie incombe désormais à la théorie sociale. C'est à partir de cette transition qu'il convient d'aborder les écrits sociologiques d'Adorno, où l'auteur explore les possibilités d'une théorie critique de la société s'élaborant à partir du matériau empirique. Trois dimensions sont essentielles pour l'intelligence critique de la réalité sociale.

- L'insistance sur l'expérience d'un pouvoir anonyme de l'objectif qui pèse sur les hommes vivants. Nul doute que ce pouvoir ne prenne son origine dans le fait que les entrepreneurs disposent de l'appareil de production. Dorénavant société et domination sont inextricablement liées.

- L'hypothèse du monde administré a pour effet de mettre en lumière le primat du Tout sur les parties, l'impuissance désespérante de l'existence individuelle qui paraît être un rouage dans un engrenage au service de fins irrationnelles, combiné avec l'investissement pulsionnel de ces mêmes individus, à une réalité sous le signe de la déraison.

- S'il y a transformation anthropologique des individus singuliers, il faut se garder de poser un dualisme entre l'objectif et l'intériorité. Plutôt que de mythifier des essences immuables, il convient de rapporter les contradictions du social à la dynamique historique, afin de percevoir les passages possibles de l'impuissance à la résistance.

La réalité sociale qu'Adorno prend pour objet, quoique historiquement déterminée, ressemble étrangement à la nôtre ; cela seul suffirait à assurer l'intérêt et la pertinence de ces textes. Mais c'est aussi leur dimension politique qui retient aujourd'hui l'attention. L'air de l'utopie - la démocratie des conseils - souffle sur ces écrits, en ce qu'ils dénoncent l'éclipse de l'imagination exacte et rappellent qu'une société émancipée est possible. Un mot d'ordre pour cette sociologie : comprendre l'incompréhensible. Une question préalable à la transformation du réel : pourquoi l'humanité entre-t-elle au pas de charge dans l'inhumanité ?


   
  Dernières parutions de la collection : Critique de la politique