Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

Les Morts perdent toujours leurs chaussures
© Julien Guiramand
 
Bookmark and Share

 
 
 Les Morts perdent toujours leurs chaussures |  Raul Argemi

Traduit de l'espagnol (argentine) par Jean-François Gérault

 

Genre : Policier | Sous Genre : La filière du Sud
Collection : Rivages/Noir | Numéro : 640
 
Poche  | 336 pages.  | Paru en : Avril 2007  | Prix : 9.15 €

GENCOD : 9782743616618  | I.S.B.N. : 2-7436-1661-X
Editions : Rivages

 

Juan travaille pour le Comahue, un journal de Patagonie argentine. L’un de ses collègues, Sebastián Murillo, décide d’enquêter après avoir assisté à une course-poursuite meurtrière entre la police et des truands. Mais il se tue au volant de sa voiture.
Juan et le plus proche ami de Sebastián, Alejandro, sont persuadés qu’il ne s’agit pas d’un accident. Déterminés à prouver que Murillo a été assassiné, ils se lancent dans des investigations qui semblent mettre en cause le gouverneur de la province et son chef de cabinet...
On avait déjà pu constater l’attachement d’ Argemí au roman noir politique dans Le gros, le Français et la souris qui lui avait valu d’être comparé à Manchette. Avec ses rebondissements, sa folie baroque, son humour grinçant et sa chute inattendue, ce roman confirme de manière éclatante l’arrivée d’un grand auteur Latino-Américain.

   
 
Raul Argemi

Issu d’un milieu prolétaire et anarchiste, Raul Argemi a longtemps mené la double activité de journaliste écrivain en Argentine. Il vit aujourd'hui à Barcelone et s'affirme comme l'un des auteurs les plus créatifs du roman noir latino-américain.

   
   
  Nouveautés : Rivages/Noir