Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

L-Anthropologie-n-est-pas-un-sport-dangereux-

Voir la quatriéme de couverture: L-Anthropologie-n-est-pas-un-sport-dangereux-

© Stefano biancheti
 
Bookmark and Share

 
 
 L'Anthropologie n'est pas un sport dangereux  |  Nigel Barley

Traduit de l'anglais par Bernard Blanc

 

Genre : Asie
Collection : Petite Bibliothèque Payot/Voyageurs | Numéro : 365
 
Poche  | 288 pages.  | Paru en : Avril 2001  | Prix : 9.15 €

GENCOD : 9782228894227  | I.S.B.N. : 2-228-89422-2
Editions : Payot

 

Après ses deux inénarrables séjours chez les Dowayos du Cameroun, Nigel Barley s'en va explorer un petit coin d'Indonésie, l'île de Sulawesi (Célèbes), avant de recevoir dans la vénérable institution qui l'emploie, le British Museum, quelques-uns des turbulents amis qu'il s'est faits là-bas.

"Qu'il s'agisse du pilotage du cheval indonésien, du freudisme dans ses rapports avec le combat de coqs ou de la meilleure façon de traverser les rues à Djakarta, il y a des bonheurs pas tristes du tout sous les tropiques." (Jean-Louis Ezine, Le Nouvel Observateur).

 


   
 
Nigel Barley

Ancien conservateur au British Museum, Nigel Barley (né en 1947) s’est rendu célèbre pour avoir marié l’ethnologie à l’humour. Les Éditions Payot ont publié ses livres dans des genres très différents. Après nous avoir régalé de ses mésaventures au Cameroun (Un anthropologue en déroute et Le Retour de l’anthropologue) puis en Indonésie (L’anthropologie n’est pas un sport dangereux), il s’est essayé à l’art de la biographie pour raconter la vie de Stamford Raffles, qui fonda Singapour en 1819 (L’anthropologue mène l’enquête) ; et enfin, avec la même verve, il a osé le roman pour raconter l’installation malheureuse à l’embouchure du Niger d’un pasteur britannique trop idéaliste (Le Dernier voyage du révérend).

   
   
  Dernières parutions : Asie