Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

Étoiles cannibales

 
Bookmark and Share

 
 
 Étoiles cannibales |  Claude Amoz


 

Genre : Policier | Sous Genre : France, Société anonyme
Collection : Rivages/Noir | Numéro : 487
 
Poche  | 272 pages.  | Paru en : Octobre 2003  | Prix : 8.15 €

GENCOD : 9782743611682  | I.S.B.N. : 2-7436-1168-5
Editions : Rivages

 

Viâtre, petite ville au bord du Rhône. Un sans-abri est retrouvé brûlé vif sous une passerelle, assommé pour l'alcool. Jonas, qui dormait près de lui, n'a rien entendu. Mais une semaine plus tard, il découvre sur les lieux du crime une chienne mutilée. Celle-ci le conduira auprès d'Odile, une jeune vétérinaire, puis sur la trace de son ancienne propriétaire. Dès lors, les disparitions de marginaux vont se succéder à un rythme inquiétant. Ont-elles un lien avec le foyer d'accueil tout proche où travaille le frère d'Odile ? Son directeur n'a-t-il rien à cacher ? Et la frontière entre "éducateurs" et "exclus" est-elle si nette ? Habiba, la "mère-cuisinière", et le Taleb qui joue les sorciers en échange de quelques billets, s'efforcent de comprendre...
Comme dans L'Ancien crime et Bois-Brûlé (Prix Mystère de la critique 2003), Claude Amoz crée, grâce à un style sans artifice, un univers sensible et profond où des êtres donnés pour vaincus parviennent à nouer entre eux des liens fragiles et tentent de survivre avec leurs blessures.
 
Ce livre a obtenu le Prix du Polar SNCF 2004.

 


   
 
Claude Amoz

Claude Amoz a choisi de publier sous pseudonyme. Donc, dans l'idéal, sa "bio" devait se résumer à sa bibliographie. Elle aime bien cette phrase de Flaubert : "L'écrivain ne doit laisser derrière lui que ses oeuvres. Arrière la guenille !" Elle a choisi le prénom épicène de Claude, pour éviter que ses romans ne soient d'emblée catalogués comme féminins, avec tous les a priori réducteurs qui accompagnent une telle étiquette.

Professeur de lettres classiques, traductrice de latin et de grec, elle a retiré de sa fréquentation de ces langues dites "mortes", un grand intérêt pour le passé, pour l'histoire, pour les voix qui se sont tues mais continuent à hanter le présent.

   
   
  Nouveautés : Rivages/Noir