Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

1962
Existe en Poche

Couverture: Atelier Rezai-Guias-Vigne.
Photo: Alger, Mars 1962. © Hulton Archive/Ghetty Images
 
Bookmark and Share

 
 
 1962 |  Todd Shepard
Comment l'indépendance algérienne a transformé la France

Traduit de l'Anglais (Etats-Unis) par Claude Servan-Schreiber

 

Genre : Histoire contemporaine
Collection : Essais Payot
 
Grand format  | 416 pages.  | Paru en : Septembre 2008  | Prix : 28.00 €

GENCOD : 9782228903301  | I.S.B.N. : 2-228-90330-2
Editions : Payot

 

La guerre d’Algérie nous parle de la France d’aujourd'hui, en particulier des questions d’identité et de citoyenneté, mais aussi celles de rapatriés, de l’immigration, de la mémoire et de la réconciliation. C’est ce que montre ce livre salué par les historiens et qui devrait donner à réfléchir. Todd Shepard y explique, entre autres, comment la Ve République, à ses débuts, s’est appuyée sur la guerre d’Algérie pour restreindre durablement les libertés individuelles ; et comment l’histoire de l’impérialisme et de l’anti-impérialisme français a été réécrite par l’administration, les politiciens et les journalistes pour présenter la décolonisation comme une « fatalité », un mouvement inévitable, au lieu de dire qu’elle marquait l’échec du projet originel d’intégration nationale dans les colonies.

 
Todd Shepard, né en 1969, est maître de conférences (Associate Professor) à la Johns Hopkins University, aux États-Unis. Son livre a déjà reçu deux prix : celui du meilleur livre en anglais sur l’histoire de la France (prix J. Russell Major, décerné par l’American Historical Association en 2006) et celui du meilleur livre publié depuis deux ans sur l’Europe (prix du Council of European Studies, décerné en 2008). Fin 2007, Todd Shepard a été cité par le History News Network comme l’un des jeunes historiens américains les plus prometteurs du moment.

   
 
Todd Shepard

Todd Shepard, historien, enseigne à l'université Johns Hopkins (Etats-Unis).

   
   
  Dernières parutions : Histoire contemporaine