Logo Payot et Rivages

Nouveautés

       

 

Recherche dans nos catalogues:   Retour Par Auteur, Titre, Préfacier, Traducteur, ...

RIVAGES/NOIR :
 
J  A  M  E  S 
E  L  L  R  O  Y 
 

James Ellroy s’impose désormais comme un grand écrivain épique. Comme le grand écrivain de l’Amérique, ainsi qu’a pu l’être autrefois Norman Mailer, et non plus seulement le génial écrivain de romans noirs que l’on connaît, Le Dahlia noir et L.A. Confidential en tête. James Ellroy le sait, et ne s’en cache pas : « Je suis le Beethoven du roman criminel. »

Samuel Blumenfeld, Le Monde Magazine
 

Voyeur obsessionnel,ogre littéraire, Ellroy prend son temps, il veut tout montrer, tout dire, tout dévoiler, jusqu’au moindre geste, parfois décomposé à l’extrême, jusqu’au moindre détail, noms de rues, d’hôtels, numéros des chambres, calibres des fl ingues. Jusqu’à la saturation du regard. Mais il va très vite, bondit d’une action à l’autre, bouscule son récit pied au plancher […]. Le plaisir de lecture se mérite, mais quel pied quand tout se met en place et que l’on se sent emporté par le souffl e du roman, la fi èvre de l’auteur, la folie de son ambition !

Michel Abescat, Télérama
 

Livre après livre, Ellroy prolonge sa guerre contre le mensonge, sous toutes ses apparences, y compris dans l’écriture, et d’où qu’il vienne, quitte à passer aux yeux de certains détracteurs pour un moraliste douteux et ambigu. Mais le bonhomme est à l’image de ce qu’il couche sur le papier. Tempétueux et profondément humain.

Alain Léauthier, Marianne